Une femme fait un signe d'arrêt, debout devant une machine à laver.

Chouchoute tes vêtements; lave moins!

Et s’il existait une solution plus économique qu’une femme de ménage pour sauver du temps de lavage et de pliage de vêtements? Aujourd’hui, je te présente l’astuce la plus simple, écologique et peu coûteuse pour chouchouter ta garde-robe : lave moins tes vêtements.

Hein? Je suis très sérieuse. 

Cette semaine, j’ai entendu Joelle le dire à une amie de passage : « Lave moins tes vêtements. Les gens lavent trop. » Ça m’a rappelé un article que j’avais lu sur La Presse qui résumait très bien ce qu’on a appris, elle et moi, lors de notre formation textile. Ce qui pour nous est devenu une évidence avec les années est un sujet encore très méconnu. Je me suis dit qu’on ferait des heureuses en vous partageant l’information.

Alors, comment peut-on penser cesser de laver? Je devrais plutôt dire qu’on limite les lavages excessifs ou inutiles. Je commence par vous mettre ici le lien dudit article que vous pourrez consulter. C’est un bon résumé de ce que trop de lavage a comme répercussions sur : 

  • L’uniformité et l’intensité des couleurs
  • L’usure de la fibre (souvent prématurée en raison du lavage)
  • Le tombé du vêtement en raison de l’affaiblissement de la fibre.

S’il n’y a pas de taches ou d’odeurs, il vaut 100 fois mieux le porter quelques fois puis prendre le temps de suivre à la lettre l’étiquette de lavage ou l’envoyer chez le nettoyeur pour le remettre en état.

Une femme s'affaire à plier ses vêtements propres.
Moins de temps de lavage? Ouiiii! Photo par Sarah Brown sur Unsplash.

Et après avoir pris connaissance de ces impacts directs, soit ceux sur le vêtement lui-même, il y a tout le reste qui nous saute à la figure une fois qu’on change nos habitudes de lavage! Écologie, type de consommation, construction de notre garde-robe. C’est là que le plaisir commence!

Découvrir la qualité et la valeur du vêtement en le lavant moins

C’est la première chose qui paraît. Un vêtement de mauvaise qualité est souvent déformé et distendu après une journée. En revanche, le même chandail fait d’un tissu de qualité pourra être reporté incognito quelques jours plus tard puisqu’il se sera moulé à notre corps sans devenir une guenille molle. 

Et je vais évidemment ramener l’exemple du jeans qui en sera carrément plus beau et plus confortable s’il est fabriqué d’une fibre honnête. J’aime toujours ressortir l’anecdote du PDG de Levi’s qui avait annoncé ne pas avoir lavé une paire pendant un an, rien de moins.

Ensuite, c’est intéressant de voir ainsi quels vêtements on a tendance à consommer en trop grande quantité parce qu’on les lave tous les jours. Ce n’est pas sur les bobettes et les t-shirts par 26°C qu’on va sauver des brassées. Par contre, tant qu’à acheter trois vestes noires discrètes qu’on porte avec tout, on a tout avantage à investir dans une pièce de qualité qu’on ne lavera pas chaque fois.

Tranquillement, on devient des pros pour savoir reconnaître en boutique les vêtements sont la matière gardera le mieux sa forme. Et si, d’ici à ce que tu sois cette pro, tu as besoin d’aide? Passe en boutique ou écris-nous en ligne! Nos conseillères peuvent t’aider à démêler tout ça!

Et puis c’est doux pour la planète de moins laver tes vêtements.

Doux pour la planète et ultimement parce que ça ménage la machine à laver. Moins d’eau, moins de détergent et ultimement moins d’usure de la frontale! (Mon chum sera bien fier de me lire, je pense qu’il est ami avec le PDG de Levi’s. Je me le fais dire en titi si j’ai le malheur de laver un t-shirt encore propre!)

Vêtement en denim suspendus pour sécher.
Le denim est le premier tissu à être lavé inutilement. Photo par Bruno Nascimento sur Unsplash

Après, c’est clair que le simple fait d’apprendre à prendre soin de nos vêtements et d’en choisir de qualité, c’est déjà un bon pas pour l’aspect écologique.

Besoin d’une autre raison d’aller fouiner sur le sujet? On a tous un vêtement préféré et je viens de vous donner toutes mes meilleures raisons de le porter plusieurs fois d’affilée! Aucune excuse : on se lance le défi d’abattre la barrière psychologique qui nous pousse à abuser du lavage.

Mais attention… ce n’est pas de ma faute si une collègue n’a pas lu jusqu’au bout et qu’elle n’a pas eu la notice « s’il ni a pas de taches et ODEURS! » Si ça arrive, suggérez-lui subtilement de lire les conseils de Joelle dans les rubriques Style et Lifestyle. 😉

Bon non-lavage! Xx