COMMENT SE COMPORTER AU PARTY?

Texte par @Janelboire

« Yeah! Une année qui se termine! Contente de l’avoir passée à tes côtés! »

Ça, c’est le genre de phrase qu’on devrait entendre au party de bureau. Malheureusement, les partys de Noël de travail se terminent parfois en cauchemar ou en situation malaisante. Blame it on the wine, mais sur ton propre comportement et savoir-vivre aussi!

On va mettre les choses au clair: l’alcool n’est pas une excuse suffisante à toutes les bévues qu’un individu puisse commettre, et non, tout n’est PAS excusable. Parmi les choses à ne PAS faire lors d’un party de bureau, on retrouve:

  • Discuter des conditions de travail avec le boss. Bien que tu puisses croire qu’il s’agisse d’un moment tout indiqué pour le faire, parce que les 3 coupes de rouge que tu as prises te permettent de te sentir plus à l’aise de dire ce que tu ne dirais habituellement pas, c’est une fausse bonne idée. Premièrement, ton boss, il en a plein d’employés, et si tout le monde juge que c’est la bonne soirée pour négocier, imagine la soirée de m… qu’il va passer. Probablement que quand il sera rendu à ton tour, il en aura marre d’entendre tes revendications. Si tu veux marquer des points, prends ton courage à deux mains, et demande un rendez-vous avec le boss, mercredi prochain. Présente-toi convenablement et explique ton point, à jeun. Si tu veux quelque chose, c’est LA façon de faire.
  • Te frotter sur tes collègues et exprimer tes « sentiments » tactiles. Premièrement, c’est faux de croire que parce que t’es une fille, tous les gars vont vouloir que tu te frottes. Crois-le ou non, il y a encore des gars fidèles qui n’attendent pas que la désespérée de la soirée vienne se coller. Danser comme s’il n’y avait pas de lendemain, OUI, mais t’es pas dans un clip de Nicki Minaj.
  • « Flusher » ta classe aux toilettes pendant que quelqu’un te tient les cheveux. Je sais, un shooter est si vite arrivé… puis un autre… pis une tournée… mélangés au cocktail de bienvenue, aux verres de blanc pendant le souper, aux Rhum & Coke… ça y’est, on est arrivé là.
Photo par Michael Discenza on Unsplash

Mes petits conseils pour la soirée:

  • Un facile, que tout le monde connaît : un verre d’eau pour chaque verre d’alcool. Déjà là, physiquement, un moment donné tu vas être pleine.
  • Mange un peu avant de partir. Le souper est toujours servi tard, et c’est rien pour aider le feeling pompette qui va s’installer beaucoup trop vite!
  • Mettons que toi, tu le veux pas le petit shooter… Si les autres sont moindrement pompettes, ils ne s’en rendront pas compte que tu le jettes par-dessus l’épaule, ledit shooter. 😉 C’est le temps de sortir tes talents de comédienne.
  • L’envie de pipi est ta meilleure amie de la soirée. Ça peut te sortir de tellement de situations! Dieu sait que certaines personnes sont collantes avec un verre dans le nez. Des discussions interminables, qui mènent nulle part, qui passent du coq à l’âne… oh my… mais tout le monde comprend qu’on puisse avoir envie de pipi. Quand t’en peux plus d’entendre les salades des autres, un petit « je reviens, faut vraiment que j’aille faire pipi » va te sauver la vie. La vérité, c’est que tu ne reviendras pas. Sorry!
  • Arrange-toi pour te trouver une personne-clé qui te sortira de toute situation. Fais un pacte du genre « I got your back, you got mine ». On laisse pas l’autre dans de mauvais draps, on va sauver l’autre sur le plancher de danse s’il le faut, on s’assure du raccompagnement sécuritaire de l’autre après le party, etc. On veut pas que ça finisse mal.

Bon party là!

Janel

@janelboire

P.S. Oublie-pas que tu vas revoir tout ce beau monde là lundi!